Rééducation alimentaire après chirurgie réductive

Les personnes obèses, qui décident de faire une intervention chirurgicale sont des personnes fragiles, qui ont toujours un « passé alimentaire truffé » d’échecs, des attentes déçues et amères déceptions.
Il est donc essentiel qu’ils soient informés dès le début de leur parcours bariatrique : les changements se traduiront par l’aspect nutritionnel de l’intervention et doivent être conscients que cela impliquera un engagement quotidien et l’importance d’une approche participative de nouvelles habitudes.

PROGRAMME POUR PERDRE DU POIDS

L’alimentation assurera le maintien de la perte de poids obtenue avec l’intervention. C’est un aspect fondamental du succès de l’ensemble du parcours bariatrique.
regime alimentaireAprès avoir subi l’opération, dans la période post-opératoire, les patients devront passer par une phase diététique : ceci est une étape très importante pour le succès de tout le chemin bariatrique, car l’effet de la réduction du poids obtenu par la réussite de la chirurgie bariatrique ne peut être maintenue au fil du temps que si le patient ne change pas l’approche alimentaire.

Un régime liquide est prévu dans les 24-48 heures qui suivent la sleeve.

La fréquence des repas est très importante car il doit y avoir une distribution de repas quotidiens divisé en trois repas principaux : le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner et au moins 2/3 gouter par jour (« coupe – faim ») selon les besoins subjectifs.

Le volume des repas doit être limité : il faut commencer à se réhydrater avec environ 150 ml à la fois correspondant à un verre d’eau ; des moyens faciles à ajuster peuvent être utilisés, tels qu’une paille ou une cuillère à café.

En plus du volume des repas, il est important de bien reconnaître le volume du liquide et à cet égard, il est d’une importance fondamentale de ne pas boire en mangeant, quel que soit le type d’intervention auquel le patient a été soumis.

Cela ne surcharge pas l’estomac et évite ainsi les conséquences possibles : vomissements et nausées. Les liquides doivent être pris une demi-heure avant les repas et une demi-heure après les repas.
Un autre facteur important est la durée des repas car une fois qu’ils sont prêts, les patients doivent prendre bien leur temps de manger ; cet aspect est tout aussi important que cela arrive souvent avant de manger, les habitudes alimentaires sont mauvaises, les habitudes digestives justement.

L’IMPACT DE LA NUTRITION SUR LA SANTE.

Déjà pendant la phase préopératoire, le patient apprend à manger lentement et mâcher avec soin afin d’éviter des conséquences qui pourraient être, des vomissements et des nausées trop intenses.
nutritionUne autre recommandation pour les patients est d’arrêter de manger au moment où ils se sentent rassasiés, ceci pour ne pas causer d’autres ennuis qui pèsent déjà trop sur l’estomac.

Les morceaux doivent être petits, et le repas doit avoir une durée d’au moins 20-30 minutes.

Nous parlons dans ce cas d’une rééducation pré et postopératoire concernant le patient ayant subi une sleeve gastrectomie.

 

Les commentaires sont fermés