Extraction dents de sagesse Turquie : meilleure prix clinique dentaire Istanbul

extraction-dents-sagesse-turquie-prix

Vos molaires postérieures, également appelées dents de sagesse, sont les dernières dents adultes à apparaître dans votre bouche. Elles avancent et descendent des deux côtés, généralement entre 17 et 21 ans.

De nombreuses personnes n’ont pas assez d’espace dans leur mâchoire pour accueillir des dents de sagesse sans bouger leurs autres dents. Dans ce cas de figue, cela peut conduire à de graves problèmes dentaires.

Si cela vous arrive, votre dentiste pourrait probablement recommander une intervention chirurgicale pour retirer les dents de sagesses. Comment sont-elles retirées et combien de temps faut-il pour récupérer ?

extraction-dents-sagesse-turquie-prix

Prix extraction dents de sagesses en Turquie

Le coût de l’extraction des dents de sagesse dépend du cas du patient, la complexité de l’intervention, l’anesthésie… mais une simple extraction dentaire peut aller de 75 € à 250 € par dent.

Que sont les dents de sagesse ?

On les appelle « dents d’amour » en Corée, « dents de 20 ans » en Turquie, « les dents que les parents ne connaissent pas » au Japon et « dents de sagesse » dans les communautés francophones et anglophones, ces troisièmes molaires sont placées exactement au milieu du bas des arcades dentaires, ce sont les dernières dents permanentes à apparaître dans la bouche.

La plupart des gens ont 4 dents de sagesse (deux en haut, deux en bas), mais certains peuvent en avoir 2, 3 ou même aucune.

Elles apparaissent généralement à l’âge adulte. Leur emplacement ou le manque d’espace peuvent signifier qu’elles ne peuvent pas éclater du tout ou en partie. C’est pourquoi son extraction est souvent nécessaire.

Pourquoi les dents de sagesse sont-elles retirées ?

Les dents de sagesse n’ont généralement pas besoin d’être extraites si elles ne sont pas affectées et n’ont aucun problème.

Parfois, des dents de sagesse incluses ou qui n’ont pas pénétré toute la surface des gencives peuvent causer des problèmes dentaires. Les aliments et les bactéries peuvent se coincer autour du bord de la dent de sagesse, comprendre une accumulation de plaque, ce qui peut entraîner :

  • Carie dentaire : maladie des gencives (aussi appelée gingivite ou maladie parodontale)
  • Péricoronite : lorsque la plaque dentaire affecte les tissus mous autour de la dent
  • Cellulite dentaire : C’est une infection bactérienne de la joue, de la langue ou de la gorge
  • Abcès : une collection de pus dans la dent de sagesse ou les tissus environnants en raison d’une infection bactérienne
  • Kystes et excroissances bénins : dans de rares cas, un kyste sur une dent de sagesse qui n’a pas pénétré le tissu gingival (gonflement rempli de liquide) peut survenir.

Même si les dents de sagesse provoquent une douleur et des dommages aux autres dents, leur extraction n’est cependant recommandée que lorsque les autres traitements dentaires n’ont pas fonctionné.

Quels sont les symptômes à surveiller ?

Les dents de sagesse incluses peuvent être asymptomatiques, mais les symptômes les plus courants sont :

  • Gencives rouges ou enflées et douloureuses en périphérie des dents de sagesse
  • Douleur à la mâchoire
  • Gonflement des mâchoires
  • Un goût désagréable dans la bouche avec une mauvaise haleine
  • Dent de sagesse douloureuse et/ou dent adjacente

Si l’un de ces symptômes est observé, il est important de consulter un dentiste ou un chirurgien pour diagnostiquer la cause et élaborer un plan de traitement approprié (généralement l’extraction de ces dents).

Comment les dents de sagesse sont-elles extraites ?

Une fois la nécessité d’une extraction dentaire établie, votre dentiste peut décider de vous référer à un chirurgien maxillo-facial s’il le juge approprié.
L’opération est généralement réalisée dans une clinique, sous anesthésie locale avec ou sans sédation intraveineuse (médicament pour contrôler l’anxiété et la relaxation). Grâce à cette anesthésie locale, le traitement se fait sans aucune douleur.

Si nécessaire, un traitement peut être planifié sous anesthésie générale à l’hôpital avec un chirurgien. Il s’agit donc d’une chirurgie d’une journée.

Ce processus est généralement de courte durée. En effet, 30 minutes suffisent pour extraire les quatre dents de sagesse. Un rendez-vous d’une heure, comprenant l’anesthésie locale, la procédure et le temps de revoir les conseils postopératoires est prévu.

Que se passe-t-il après l’opération ?

Cela peut prendre jusqu’à deux semaines pour récupérer la chirurgie pour retirer les dents de sagesse.

Pendant ce temps, vous pouvez avoir :

  • Gonflement de la bouche et des joues – ce sera pire au cours des premiers jours mais s’améliorera progressivement ;
  • Quelques légères ecchymoses sur la joue – la peau peut avoir des ecchymoses jusqu’à deux semaines ;
  • Mâchoire raide et douloureuse – cela disparaîtra dans les 7 à 10 jours
  • Douleur – elle est intense si l’extraction est difficile ou compliquée
  • Goût désagréable dans la bouche
  • Picotements ou engourdissements du visage, des lèvres ou de la langue (bien que cela soit rare)

Signalez immédiatement tout signalement grave, douleur intense ou tout autre symptôme signalé à votre dentiste ou chirurgien buccal.

Pendant les 24 heures qui suivent le retrait de votre dent de sagesse, vous devez éviter :

  • Se rincer la bouche avec du liquide
  • Boire de l’alcool et fumer
  • Boire des liquides chauds à l’instar du thé ou de la soupe
  • Activité physique intense

Y a-t-il un risque de complication ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des risques associés à l’extraction des dents de sagesse. Il s’agit notamment d’une infection ou d’un retard de guérison, qui sont tous deux plus probables si vous fumez pendant votre rétablissement.

Une autre complication possible est une alvéole sèche, une sensation de douleur sourde dans les gencives ou la mâchoire, et parfois une mauvaise odeur ou un mauvais goût provenant d’une cavité dentaire vide. Une alvéolite sèche est plus susceptible de se développer si vous ne suivez pas les instructions de suivi fournies par votre dentiste.

Il existe également un faible risque de lésions nerveuses, qui peuvent provoquer des sensations de picotement ou d’engourdissement dans la langue, la lèvre inférieure, le menton, les dents et les gencives. Très souvent, cela est temporaire, mais dans de rares cas, cela peut être permanent.