De nombreuses femmes envisagent une augmentation des fesses pour avoir des fesses bien galbées après une perte de poids. Pour réaliser ce rêve beaucoup prisé actuellement, la chirurgie esthétique met à la disposition des patientes du monde entier une panoplie de techniques, entre autres les implants fessiers ou Implant glutéal .

L’augmentation des fesses par les implants fessiers est parfois associée à un lifting des fesses. Lors de la combinaison de l’augmentation des fesses par implant avec un lifting des fesses, les chirurgiens ont l’habitude de retirer tout excès de graisseux et cutané se trouvant au niveau des fesses et la peau restante sera par la suite repositionnée pour créer un look plus tonique. Cela donne un lifting instantané du bas du corps.

Les implants fessiers combinés à un lifting brésilien des fesses sont un excellent moyen d’obtenir l’apparence la plus naturelle tout en remodelant les fesses. Il faut savoir que les implants fessiers remplissent très bien les deux tiers supérieurs des fesses, mais pas la partie inférieure. C’est ici qu’intervient la greffe de graisse (également appelée transfert de graisse autologue) pour améliorer le résultat final.

L’augmentation des fesses est une amélioration garantie du contour, de la forme et de la taille qui peut profiter à l’équilibre de la silhouette.

L’augmentation des fesses avec des implants offre des résultats durables et spectaculaires. Les techniques actuelles sont sûres et avec un très faible taux de complications. Cependant, pour éviter les mauvaises surprises, il est important d’utiliser la bonne technique et l’implant adapté.

Qu’est-ce qu’un implant fessier ?

La chirurgie des implants fessiers est une intervention très populaire. Les implants sont faits de gel de silicone cohésif et essaient de donner aux fesses la forme la plus arrondie possible.

Ils sont plus plats et plus résistants que les implants en silicone utilisés pour l’augmentation mammaire. Cette résistance permet à la zone des fesses de supporter sans problème la pression qui vient de l’utilisation du muscle grand fessier lors de la marche, de la course ou du saut.

Les implants fessiers utilisés sont de forme ovale ou de forme ronde. C’est en fonction de la forme des fesses et des objectifs et attentes de chaque patiente que le choix est fait. La plupart des femmes choisissent des implants de forme ronde car ils donnent plus de projection et arrondissent les courbes des fesses.

Cependant, chez les femmes aux fesses plates ou tombantes, la meilleure technique est d’utiliser des implants de forme ovale. Ce type d’implant fessier évite l’apparition de doubles contours et évite que le résultat soit trop rond et artificiel.

Même si les implants fessiers offrent des résultats durables, le retrait des implants fessiers est possible.

Comment se déroule la chirurgie ?

L’augmentation des fesses avec des implants est une intervention invasive réalisée dans un centre chirurgical sous anesthésie générale ou locale. Cela peut aller de 1h30 à 3 heures si des actes plus complémentaires sont effectués.

Des drains pourraient être laissés en place pour permettre à l’excès de liquide et de sang de s’écouler du corps. De plus, la patiente devrait porter un vêtement de compression de soutien pour éviter l’enflure et resserrer la peau.

Au cours de la chirurgie d’augmentation des fesses, le chirurgien place les implants sous le muscle grand fessier à ce qu’ils ne soient pas constatables de par l’extérieur. Il réalise en effet une incision dans le pli entre les deux fesses, le plus bas possible pour qu’elle soit cachée.

L’implant ne pourra pas se déplacer, et l’on obtiendra des résultats naturels !

Le chirurgien peut également positionner l’implant en sous-cutané pour donner un résultat plus volumineux.

Le médecin spécialiste pourrait faire une petite greffe de graisse autour des implants pour aider à lisser les bords. Cette chirurgie de remodelage corporel rend l’implant moins visible avec des résultats plus naturels par rapport aux implants seuls.

Comment se présentent les suites opératoires ?

Les implants fessiers ne sont pas pour les âmes sensibles. Après la chirurgie de l’augmentation fessière, la patiente ne doit pas s’asseoir ou s’allonger sur le dos pendant trois semaines. Ceci est prescrit pour éviter l’ouverture de l’incision ou un déplacement de l’implant fessier qui pourrait provoquer des asymétries.

Le suivi immédiat peut être aussi important que la chirurgie elle-même. Pour cette raison, la patiente doit être engagée et suivre ces instructions pendant la période de récupération :

Les deux premiers jours, il faut se reposer et s’allonger sur le ventre.

Il faut s’allonger sur le ventre ou sur le côté pour dormir ou regarder la télévision. Cependant, celles qui voudraient quand même s’asseoir, peuvent le faire mais uniquement en plaçant un oreiller moelleux placé sous les muscles ischio-jambiers afin que la fesse soit suspendue dans les airs sans pression sur la zone, et cela à partir de la deuxième semaine.

De la deuxième à la huitième semaine, le patient ne peut s’asseoir qu’avec un oreiller en forme de beignet pour éviter la pression directe de la région des fesses.

Il est conseillé de ne pas monter et descendre les escaliers. Il est également important d’éviter l’exercice physique qui consiste à utiliser les fesses pendant six à huit semaines.

Plus d’informations sur l’augmentation des fesses :