La quasi-totalité des humains transpirent, et à des degrés divers, au niveau des aisselles, le visage, les paumes ou la plante des pieds, ou sur le dos ou la poitrine pendant le sport. Cependant, certaines personnes transpirent abondamment même lorsqu’elles ne sont pas physiquement actives. Ces personnes souffrent de ce qu’on appelle transpiration excessive, également appelée hyperhidrose.

Les conséquences de l’hyperhidrose

Les glandes sudoripares hyperactives produisent plus de sueur car elles travaillent plus que ce dont le corps a réellement besoin. En conséquence, les vêtements peuvent avoir des taches jaunes à cause de la transpiration ou il faut changer de vêtements plusieurs fois au cours de la journée. L’hyperhidrose peut provoquer une odeur (bromhidrose) qui peut également mettre le patient mal à l’aise.

solutions-hyperhidrose-turquie

Solutions hyperhidrose

De plus, si l’on a des problèmes d’hyperhidrose, il est possible de transpirer de manière incontrôlable quelle que soit la température ambiante. La personne peut transpirer tout en étant à l’intérieur d’une pièce climatisée ou à l’extérieur en hiver glacial.

L’hyperhidrose dans n’importe quelle partie du corps peut affecter une personne sur le plan émotionnel, en particulier lorsqu’il s’agit d’interactions sociales. De toute évidence, la transpiration peut être embarrassante, avoir un impact sur le travail et les relations personnelles, et également affecter la vie sociale.

Comment traiter l’hyperhidrose ?

De nombreuses personnes utilisent des antisudorifiques et des déodorants standard pour aider à traiter leur hyperhidrose. Cependant, seuls les antisudorifiques réduiront la transpiration, et les déodorants ne sont que des parfums qui ne font qu’aider à masquer les odeurs. Certains antisudorifiques réguliers ne sont pas très efficaces, il faut privilégier un antisudorifique à haute teneur en aluminium (supérieure à 20 %).

MIRADRY

Une autre option de traitement, miraDry, est une approche différente pour éliminer l’hyperhidrose axillaire (transpiration excessive des aisselles). Le miraDRY réduit en moyenne la transpiration de 82 % pour une utilisation en une année. Bien que miraDry soit prometteur pour ceux qui souffrent de transpiration des aisselles, il ne peut pas être utilisé pour traiter la transpiration excessive au niveau d’une autre partie.

BOTOX

Si les antisudorifiques ne procurent pas le soulagement dont l’on a besoin et que miraDry n’est pas aussi concerné, la prochaine option peut être le Botox (également connu sous le nom d’onabotulinumtoxin A). Un professionnel de la santé expérimenté peut injecter du Botox au niveau des aisselles pour réduire considérablement la transpiration. 07 mois après l’injection du botox, la transpiration est réduite à au moins 81%.

L’utilisation de miraDry et de Botox pour le traitement de l’hyperhidrose est plus efficace lorsqu’elle est effectuée par un médecin qui a reçu une formation spéciale et qui a l’expérience de l’intervention.

QBREXZA

Depuis quelques années, il existe une nouvelle option de traitement pour l’hyperhidrose des aisselles. Elle se présente sous forme de lingettes qui peuvent être utilisées à la maison une fois par jour pour réduire la transpiration des aisselles. Une lingette est destinée à être utilisée pour deux aisselles. Le traitement agit en bloquant les récepteurs responsables de l’activation des glandes sudoripares.

Interventions chirurgicales

Alors que de nombreuses personnes trouvent que les antisudorifiques, les injections de Botox, miraDry ou une combinaison de ces traitements de l’hyperhidrose (ou ces traitements combinés à un médicament par voie orale) suffisent à gérer même le cas le plus grave de transpiration excessive des aisselles, il y a ceux qui recherchent une approche chirurgicale pour traiter leur hyperhidrose axillaire.

Les techniques de chirurgie des aisselles comprennent : l’excision, le curetage, la liposuccion et le laser. Pendant l’excision, les glandes sudoripares peuvent être coupées. De même, lors du curetage, ils peuvent être grattés. Lors de la liposuccion, ils peuvent être retirés par aspiration. À l’aide de lasers, les tissus contenant les glandes sudoripares sont liquéfiés. Des combinaisons de curetage et d’excision centrale, ou de curetage et de liposuccion peuvent être utilisées, ainsi que des combinaisons de liposuccion et de traitements au laser.

Les dermatologues ont souvent de bons résultats avec ces techniques. Chacune de ces interventions peut être effectuée sous anesthésie locale et en cabinet (par opposition à un hôpital).